Marine Corps Marathon : mi-figue, mi-raisin…

Attention, j’active le mode critique / le mode râleur, sur cet article. Un jour après la course, récit de mon 3eme marathon en moins d’un an… Éloignez les enfants, ça ne va pas être jolie à voir !

12 semaines d’entrainement

Passage de 3 séances à 4 séances d’entraînements par semaine : pratiquement pas de bobos pendant toute la préparation (petite contracture au mollet la dernière semaine… je me demande si c’était pas plus une contracture de la tête !). Le gros plus de cette prepa a été la découverte du trail sur les séances longues. Avec mon copain Matthieu qui va courir son 1er Marathon a NY dans une semaine, nous avons fait pas mal de sorties le week end dans les forets du NJ : superbe !

wpid-wp-1445885124292.jpg

wpid-wp-1445884827666.jpg

Tous les voyants étaient au vert pour ce marathon de Washington DC, 6 mois après le superbe et éprouvant Marathon de Big Sur.

Mais un marathon c’est 42 bornes : et tant que t’as passé la ligne d’arrivée tu ne peux pas crier victoire !

Samedi 24 Octobre

Objectif : récupérer le dossard et retrouver Niko et sa compagne Elodie, de http://www.running-addict.fr, avec qui on a passé une super soirée : pâtes of course (Contactez Niko pour le t-shirt “I’m running Addict” : ils ont ouvert un projet participatif pour en tirer plusieurs exemplaires).

wpid-wp-1445825905044.jpg

Dimanche 25 Octobre

Debout à 6h00 :  Petit dej dans la chambre, et départ pour le marathon. Pour les filles, ça sera musée de la science pendant que Papa court.

Le métro s’arrête à la station du Pentagone a 7h10 : il pleut. Large pour un départ à 8h… mais en fait non.

On doit marcher pour aller rejoindre la ligne de départ, un peu moins de 3 Km. Ok pourquoi pas : comme si on avait pas assez a courir après.

Mais comme ils ont fait les choses super bien, ils ont mis des portiques de sécurité avant la ligne départ. On avait eu ça a NY pour le semi : je pensais pas qu’on pouvait faire pire que notre expérience à New York.

Photo a l’appui;je vous laisse juger de la galère : la photo a été prise à 7h28. On y est resté environ 40mn : le départ a été donné à 8H00, j’avais toujours pas passé la sécurité. Tellement loin de lq ligne de départ, que j’ai pas entendu les canons de la marine qui ont donne le top départ aux 30.000 coureurs.

wpid-wp-1445885839931.jpg

Mais si vous les voyez les portiques de sécurité… Bon allez je vous aide un peu, ils sont là les 4 portiques; tout au fond :

wpid-wp-1445886227828.jpg

Je me retrouve sur la ligne de départ à 8h22 . Oh c’est magnifique on avance, on n’est pas tout serré dans le sas de départ … Ah mais c’est pas normal en fait. Bin non c’est pas normal : mon sas est parti il y a 20mn.

Je commence donc a courir avec les gens qui m’entourent : des mecs donc le dossard annonce un temps de 3H, d’autres dont je me demande vraiment ceux qui foutent là (allez Hop, instant coup de gueule) : pourquoi courir un marathon en 7h ou 8h ? C’est quoi l’interet du truc ? Des gens se sont mis a marcher au bout de 100 m, sérieux quoi !? C’est pas un pèlerinage ! C’était plus un marathon, c’était la cour des miracles !

Première montée, je double pas mal de monde – les jambes chauffent – en descente je commence à me retrouver bloqué… bin oueh forcement les gens autour ne sont pas là pour courir, ils sont là pour faire un marathon .

On commence à arriver sur les parties plus plates et c’est là que la vrai galère commence ! Mon objectif était de courir a 5.10 min /km (11.6 Km/h) pour faire un temps max de 3h45. A cette vitesse mon cardio était < 80%… ca paraissait faisable.

Je me retrouve à courir entre 6.13 et 5.50 min / km : on entre dans des parties de la ville où les routes sont étroites. On se marche dessus. Les gens épuisés après avoir couru pas plus de 5km s’arrête au milieu de la route sans prévenir : j’ai gardé mon calme et vraiment je me demande encore comment !

La solution que j’ai trouvé pour perdre le moins de temps a été de passer sur les trottoirs : il m’est arrivé une dizaine de fois de passer derrière les supporter. A l’extérieur de la ville, du cote de Georges Town, j’ai fait pratiquement 6km de trail, en passant derrière une barrière qui séparait la route d’un ruisseau, mais ça a ses limites.

Semi-marathon

Passage devant le capitol. Le parcours est assez étrange : on aurait pu voir beaucoup plus de monuments dans cette superbe ville , et on est passé uniquement devant le Capitol et le Washington Monument… bref il n’y a rien qui allait ce jour là.

IMG_20141013_183002

J’arrive au 21eme km épuisé moralement : j’ai pas pu accélérer alors que j’ai les jambes pour. Mon cœur monte en regime alors qu’il n’y a pas lieux d’être… petite analyse rapide : j’ai fait des phases d’accelerations et ralentissement sur 21 bornes… du fractionné donc : le truc idéal sur un Marathon.

Là, à ce moment là, et c’est la première fois que ça m’arrive, je me dis que si je vois ma femme et ma fille sur le bords pour me supporter, je stoppe là, direct, sans hésitations, et on va visiter un musée : end of the story !

Je me remets les idées en place : il faut que je me focalise sur cette course et assurer un minimum : merci aux Sheriff a fond dans les oreilles qui m’ont bien aidé.

Passage du 30 ème sans problème particulier… je cours à une allure stable plus lente que 5.10 mn/km mais pas de MUR a l’horizon (c’est une légende ce truc, ca existe pas).

IMG_20141013_180821

30mn avant la fin, je change la musique sur le téléphone : on est monté sur un trottoir pour occuper toute la route. Je fais pas gaffe et descends du trottoir en me retournant la cheville. La grimace de la runneuse à cote de moi en dit long. Les muscles sont chauds, je sens que ça tire, mais ça devrait pouvoir le faire si je ralenti un peu. Clairement à ce moment, l’objectif est d’assurer le SUB4 c’est à dire passer en dessous des 4H pour la première fois et rien d’autre.

15mn plus tard, la position que j’adopte pour soulager la cheville entraîne une contracture ou un truc du genre sur la même jambe. Je m’arrête pour étirer, je vois le chrono qui défile. J’opte pour 15mn de course “comme si je montais des marches” en poussant sur les fessiers et ca passe.

La ligne droite vers la ligne d’arrivée… pas de ligne d’arrivée en vue. Ca sera une monte interminable de 2mn après 42 bornes, du gros n’importe quoi.

Passage de la ligne en 3h57 au mental… les jambes ont fait ce qu’elles pouvaient pour assurer ce nouveau Personnal Record… mi-figue mi-raisin.

La remise de la médaille avec le salut militaire était le petit coté exotique pour finir.

wpid-wp-1445968816528.jpg

 

Next !

Me voila donc avec 3 marathons au compteur en moins d’un an, moi qui ne courait pas il y a deux ans… relativisons donc (pas de suite, là j’ai besoin de râler encore un peu).

Les 6 prochains mois seront de la préparation dans la neige, sur trail avec notre nouveau partenaire de Running : l’objectif est de commencer à se mettre en jambe pour l’entrainement 100 km.

Mon nouveau copain pour courir sur la neige : Loup

Notre nouveau copain pour courir avec nous sur la neige : Loup

 

[Update 10/29/2015]

Les organisateurs du Marathon se sont expliques et excuses sur leur page facebook…. je me suis senti un peu moins seul du coup : en 3H il y avait déjà 600 commentaires de Runners qui racontaient leurs histoires.

marath

Beaucoup de commentaires sur FB viennent de coureurs qui se préparaient pour aller chercher avec ce marathon une qualification pour le Marathon de Boston…

 

Je vous invite a lire l’excellent article de RunnersWorld sur le sujet : “Security Lines at Marine Corps Marathon Keep Some Runners From Reaching Start on Time”.

 

END OF THE STORY

 

Advertisements

21 Comments on “Marine Corps Marathon : mi-figue, mi-raisin…

  1. Pas simple ton marathon avec ce super départ. Relativise tu fait un RP c’est déjà super certes tu visais mieux.
    Aller vois le bon côté tu ma pas battu 😂😂

    Liked by 1 person

  2. C’est un superbe marathon. En 2012, je m’étais inscrit mais pas pu le faire en raison d’une blessure. Il est sur ma liste. Félicitations pour ton record personnel. Ça se prend bien !

    Like

  3. Bravo!
    j imagine ce que tu as vecu dans la tête.. Félicitations encore. Et quel plaisir de lire des articles de ce style..continue.! Ami Strava!

    Liked by 1 person

    • Merci pour ton retour.
      Je viens de voir les commentaires sur facebook suite aux excuses des organisateurs du marathons… je ne suis pas le seul dans le cas. C’est presque honteux pour le 3eme plus gros marathon des us. A bientot sur Strava (ou twitter)

      Like

  4. Pas top en effet! J’ai encore moins de regret de ne las l’avoir couru en voyant ça!
    Bref 3h57 comme ça, il y a de la marge! 😉
    Content qu’on ai pu se voir en tous cas!

    Like

    • J’ai pense a toi en écrivant l’article. C’est pas plus mal que t’es pas vecu cette galere pour ton premier marathon. Ca serait chouette de chopper NY 2016 pour enfin faire quelque chose avec une vrai organisation cette fois… de vrai sas par exemple

      Merci !
      je suis sur que c’est grâce au t-shirt 😉

      Liked by 1 person

  5. Mince. C’est tellement décevant de s’investir autant, de faire la course dans sa tete..tout ça pour ça.
    Le point positif, c’est que tu as une sacrée marge pour exploser le record au prochain marathon!!!

    Like

    • C’est la conclusion a laquelle je suis arrive aussi. J’avais les jambes, j’avais la pêche… ca pourra etre fait un autre jour.
      Merci pour ton commentaire

      (je suis ouvert a tous conseils pour le 100 bornes 😉 )

      Like

      • Bah il suffit de courir plus longtemps que pour un marathon!!! 🙂
        J’ai pas encore une expérience de folie mais j’ai de plus en plus le sentiment que c’est mentalement qu’il faut etre pret a la guerre pour aller au bout.et de ne pas etre troo ambitieux dans son objectif sinon, ca ouvre des possibilités de défaillance mental. Parce qu’au fond si tu gere ron effort en fonction de tes capacités, ça passe..mais mentalement faut etre très costaud.
        Mais t’as le temps t’inquiète!!!

        Like

  6. Bon ben disons que ça te fait une expérience mais j’imagine que tu t’en serais bien passé…perso en tant que dernière baba cool de la planète le militaire qui remet la médaille ça l’aurai pas fait du tout, enfin bref…tu l’as fini et le chrono est loin d’être moche alors bravo!!!

    Like

    • je suis habitue pour les militaires j’en cotoie souvent :).

      Je m’en serais bien passe de cette aventure… bon la au bout de 3 jours, le sourire revient : le passage dessous les 4h fait quand meme du bien

      Liked by 1 person

  7. Moi, tu m’as donné envie de le courir un jour ce marathon. L’opportunité de pouvoir insulter les gens et de s’énerver un peu m’excite assez. Un marathon c’est trop long pour qu’il n’y ait aucun imprévu alors dis toi que si ça n’avait pas été ce cirque là, ça aurait été un troupeau de vaches corses qui aurait traversé la voie ou des extra-terrestres qui vous auraient ralenti avec leurs pistolets lazer anti-RP. Note que j’envisage une palette assez large des scénar possibles. Bravo et bonne prépa amigo. 100km c’est pas une, mais plusieurs courses. Pense à ça.

    Like

    • Je savais que ca allait te plaire :). Les Sheriff dans les oreilles m’ont permis de ne pas en pousser un dans le ravin.

      Je compte sur toi pour me donner des conseils dans la prepa du 100.. on devrait etre une 100ene sur la ligne de depart : je n’aurai pas d’excuses cettte fois

      Like

  8. Je te dis “chapeau” pour ce que tu as réalisé avec tout ce bordel et ta cheville en vrac. T’es un sacré winner !!!
    Bonne prépa pour ton 100 bornes 😉

    Like

  9. Pingback: Bonne année ! | Courir ? Moi ? Jamais !

  10. Pingback: 100km dans New York | Courir ? Moi ? Jamais !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: