Vendredi 13, Paris

Il me serait impossible de compter le nombre de concerts auxquels j’ai assisté : seuls mes acouphènes permanents pourraient témoigner.

J’ai commencé avec Noir Désir à 17 ans et me suis jamais arrêté : à Montpellier, je passais mes soirées à l’antirouille où j’ai découvert le Ska, le Punk. Et ça c’est jamais arrêté… 20 ans plus tard je continue toujours à New-York : toujours la même excitation l’après-midi avant le concert. J’ai envie de sauter partout, j’ai hâte d’être dans la salle, rencontrer des gens qui me ressemblent, qui ont envie de sauter partout, passer 2h à se taper les coudes. 36 ans… et ça passe pas. Je me régale toujours autant, je reviens à la maison complètement excité comme si j’avais 15 ans. Le sentiment d’avoir vécu un instant unique.

Ce soir de 13 novembre, ils sont allés écouter du métal.
Comme moi, la même passion de la musique, de la scène. Comme moi, ils ont du écouter les morceaux dans leur bagnole, soûler tout le monde sur Facebook : pas un de leurs contacts ne connait le groupe mais c’est pas grave, le besoin de partager sa passion et son excitation.

Comment cette société a pu tourner dans un bordel pareil. Comment, quand on a 20 ans, peut-on se dire : “je vais aller dans un concert de métal, tirer sur tout ce qui bouge, achever les survivants et me faire péter pour achever ceux qui sont encore en vie ?”

IMG_20150704_094400

On pourra accuser les Berus de publier un morceau en hommage aux victimes le lendemain des attentas, on pourra accuser U2 qui sur place sont aller se recueillir devant le Bataclan : … on a tous besoin d’en parler, qu’on soit connu ou pas, français ou pas, en France ou plus loin, tout ça avec nos propres moyens de communications : blog, Twitter, soirée entre potes, musiques…

Ces gars n’ont rien compris : les Libanais sortent toujours autant dans la rue, bombes après bombes ; les Irakiens et Afghans vont toujours s’approvisionner au marché ; les New Yorkais rejoignent tous les matins le World Trade Center pour aller travailler.

Très loin de notre pays d’origine, la réaction des Américains à ces nouvelles attaques est très réconfortante. Beaucoup de messages de la part de tout le monde : les collègues qui ont vécus le 9/11, les musiciens de mon groupe, la prof de Yoga de ma femme qui démarre la séance avec big hug réconfortant, la prof de dance de la petite qui publie le message ci-dessous sur facebook

 

wpid-wp-1447692412049.jpg

On a vu des messages “PrayForParis” sur les panneaux publicitaires, l’antenne de la nouvelle tour baptisée par beaucoup “Liberty Tower”, en Bleue Blanc Rouge… Beaucoup de messages qui font du bien. Il a bien sur les “c’est la faute aux immigres”… on essai de ne pas passer trop de temps avec ces gens la.

 

Tout ce petit baratin, dans un contexte à 10.000 lieux du Running, juste pour dire que ces événements sont effrayants mais ne vont pas changer notre manière de penser : beaucoup ont perdu un ami, un membre de la famille… mais ça nous empêchera pas de continuer d’aller à des concerts, de se balader à Paris, à New York, de voyager, de vivre l’excitation sur la ligne de départ d’un marathon avec 50.000 personnes autour de toi…

Continuer de vivre normalement…

 

Advertisements

2 Comments on “Vendredi 13, Paris

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: